Guilde JDR, serveur Kirin-Tor (EU)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le grand guide des minerais - Par Geniève Poignebraise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dwenn Starfall



Messages : 1
Date d'inscription : 23/11/2016

MessageSujet: Le grand guide des minerais - Par Geniève Poignebraise   Mer 23 Nov - 23:42

Ce livre regroupe les notes prises par une soeur de l'acier au cours de ses nombreux voyages. Il compile, entre autre, la localisation et les propriétés des métaux les plus rares trouvables en ce monde dans l'univers.



"ADAMANTINE :

L'adamantine, à ne pas confondre avec l'adamantite, est un métal extrêmement dur, ayant la faculté de traverser avec aisance la plupart des matières. Il est essentiellement employé dans les armes, les armures et les projectiles.

MITHRIL :

Les barres de mithril sont fondues à partir du minerai de mithril et sont largement utilisées dans la forge, l'ingénierie et la joaillerie .
Le mithril en lui même est une perle rare, un métal argenté et brillant qui est plus léger que le fer mais tout aussi dur. Quand on le travaille comme de l'acier, il devient un matériau idéal pour créer des armures.Il est parfois utilisé dans d'autres créations. Les armures de mithril sont les plus légères au monde, car une pièce fabriquée à partir de mithril pèse moitié moins que la même fabriquée à partir d'autres métaux. Dans le cas des armes, ce poids léger ne facilite en rien le maniement de l'arme (qu'elle soit frêle, maniable, à une main ou à deux mains). Les articles partiellement façonnés avec du mithril n'acquièrent pas de caractéristiques significatives.

VRAI ARGENT :

Découvrable partout où l'argent peut être exploité, le vrai-argent est aussi appelé «parfait argent» ou «argent pur».  Les veines de ce matériau rare sont presque inconnues. Lorsqu'on les découvre, les dépôts de vrai-argent sont généralement situés profondément à l'intérieur d'un filon exceptionnellement dense de l'argent ordinaire. La substance peut être immédiatement identifiée par sa couleur bleu azur, en contraste frappant avec le minerai terne autour de lui.
Comme le fer de sancteforge, le vrai-argent doit être fondu de telle manière que toutes les impuretés soient éliminées. Toutefois, le matériau est beaucoup plus indulgent. Pourtant, il existe des difficultés supplémentaires inhérentes à l'utilisation de vrai-argent : une fois qu'il se refroidit, il se solidifie de façon permanente et ne peut pas être réutilisé. Les tentatives pour le réchauffer le transforment en un liquide semblable au mercure et il ne se solidifie jamais à nouveau. Ainsi, les éléments forgés en vrai-argent doivent être achevés en une fois. Alors que le vrai-argent est le plus fréquent des matériaux rares, il est le plus frustrant à l'emploi. Les planchers des forges à travers Azeroth sont jonchées de vrai-argent indésirable.

Une fois forgé, le vrai-argent ressemble à de l'argent ordinaire, mis à part un éclat bleu azur pâle. Le vrai-argent possède une affinité anormale avec les arcanes. Les armes en vrai-argent ont une capacité presque surnaturelle à se glisser à travers les défenses magiques. Les armure faites de vrai-argent augmentent les chances de l'utilisateur de lancer un sort avec succès. Un article en vrai-argent doit toujours être magique ; la nature fluide du métal nécessite un enchantement de sorte à pouvoir le stabiliser

SOMBREFER :

Trouvé dans les noyaux les plus profonds des plus hautes montagnes, le sombrefer est intrinsèquement d'origine volcanique. Il ne peut être forgé que dans les environnements les plus chauds et seulement lorsque ces lieux ne sont pas corrompus par la magie. Les nains troglodytes du Mont Rochenoire emploient une forge construite directement dans une rivière de lave en fusion, le seul endroit où ils peuvent trouver une chaleur constante. Il y a aussi des rumeurs selon lesquelles une forge similaire existe dans le cœur du plan élémentaire, où les veines de sombrefer sont beaucoup plus fréquentes. Un voyage dans cette région ne serait pas pour les coeurs fragiles. Le sombrefer est naturellement sensible à la magie. S'il est corrompu par des sorts mal exprimés, il se fracture en poudre inutile.

Des améliorations magiques peuvent être ajouté aux barres et armures de sombrefer seulement lorsque l'élément nouvellement forgé refroidit juste à la bonne température. Une fois que l'oeuvre est achevée, plus aucunes amélioration ou enchantement ne peut être ajouté. Ces tentatives échouent tout simplement, l'ingrédient utilisé dans la tentative est perdu. Pour des raisons évidentes, les articles magiques en sombrefer doivent être créés au moment où ils sont forgés. Les articles en sombrefer sont de couleur gris sombre. Ils apparaissent plus comme du charbon que du métal et les frapper donne une tonalité plate ; terne au lieu d'un bruit métallique. Bien qu'ils aient une apparence fragile, les articles de sombrefer sont exceptionnellement souples et résistants.

THORIUM :

Ce métal rare combine le poids de plomb avec une meilleure résistance que l'acier. Les orcs n'hésitent pas à mettre le prix pour des armes en thorium parce que le poids supplémentaire permet à un utilisateur expérimenté de frapper avec plus de force. Les armures en thorium sont étonnamment lourdes et solides, seule l'adamantine les perce avec aisance.

ARCANITE :

Ce métal gris est terne, même aggloméré en alliage, mais il détient des qualités supérieures à tout autre métal sur Azeroth. L'arcanite est extrêmement flexible et peut servir à créer une armure souple qui détourne les coups les plus puissants. Seuls les pièces normalement faites en métal peuvent être conçues à partir d'arcanite : Une lame de guerre peut être faite d'arcanite, mais pas un totem tauren.

ELEMENTIUM :

L'élémentium est un métal extrêmement rare, qu'on trouve seulement dans certaines des régions les plus reculées d'Azeroth. Les archéologues considèrent qu'il a été formé pendant le règne préhistorique des Dieux très anciens, dans des endroits où il y avait de fortes concentrations de créatures élémentaires. En fait, l'élémentium n'est pas originaire d'Azeroth. Il ​​ne se trouve à proximité de concentrations élevées de créatures élémentaires que parce qu'elles l'apportent à partir du plan élémentaire où il est tout à fait commun. Les propriétés uniques de l'élémentium permettent d'absorber et canaliser les forces élémentaires. Les forgerons les plus qualifiés sont capables d'incruster leur œuvres d'élémentium afin d'augmenter leur valeur. L'élémentium est si lourd que le porteur d'une armure de ce métal serait virtuellement cloué au sol. De fait, il est le plus souvent employé dans les armes.

SARONITE :

La saronite est un élément associé au Dieu très ancien Yogg-Saron. Selon les fouilles les plus récentes à Ulduar, un acide puissant trouvé à l'intérieur de Yogg-Saron est considéré comme responsable de la liquéfaction de la saronite.

Borus Ironbender, la grand maître forgeron du Marteau d'Agmar dans la Désolation des dragons affirme qu'il n'avait jamais vu un métal «respirer» auparavant et que les seules personnes qui semblaient connaître sa nature sont les roharts. Ils ont appelé d'ailleurs appelé le "sang noir de Yogg-Saron».
Le minerai de saronite résiste totalement aux sortilèges naturels, réagit violemment avec la Lumière sacrée et est doté d'une résistance extrême pour un quart du poids de l'acier.

Cela semble être la principale raison pour laquelle le roi-liche a choisi d'utiliser ce minerai pour créer ses forteresses dans la Couronne de glace ainsi que pour construire ses machines de guerre. Il est probable que, puisque le roi-liche est un être puissant et que ses serviteurs morts-vivants n'ont pas de volonté propre à proprement parler, ces derniers résistent au mal de Yogg-Saron. Ainsi, le Fléau, dans les laboratoires des Charogneries, a également implanté des tessons de saronite dans le corps de ses goules. Le roi-liche a même commandé la construction d'une nécropole, Malykriss, qui serait entièrement bâtie en saronite.

Les Mines de saronite dans la Couronne de glace contiennent de la saronite sous forme solide et liquide.

Souvent, les mortels qui extraient la saronite pendant des périodes prolongées semblent devenir fous. En effet, bon nombre des personnes qui ont été sauvées des mines de saronite disent entendre des chuchotements étranges d'origine inconnue. Ces derniers semblent influencer la perception de ce qui les entoure. D'autres sont devenus fous furieux et attaquent tout simplement leurs prétendus sauveteurs à la suggestion même d'être ôtés du "Maître", tandis que d'autres implorent follement ​​leur mystérieux "maître"et tentent d'offrir leur vie en se précipitant dans les profondeurs des mines. Si un mortel vivant porte de la saronite, le processus de la folie est considérablement augmenté, entraînant la dégénérescence du porteur en quelques minutes. Il est certains, en revanche, que la saronite n'atteint n'affecte pas les Chevaliers de la Lame d'ébène.

Le Verdict des cendres semble avoir trouvé un moyen de plier la saronite à sa propre volonté toutefois.
Les Sans-visages , des créatures créées par Yogg-Saron, semblent être partiellement constituées de saronite. Des créatures plus anonymes sont dépeintes avec un sang aux couleurs de la saronite coulant dans leurs veines.

SANCTEFORGE :

Le fer de sancteforge est un métal incroyablement souple et léger, très recherché par les paladins et les templiers de tous types. Selon la légende, le minerai est formé quand touché par la Sainte Lumière. Logiquement, donc, le matériau est divinement conçu pour être utilisé contre les forces des ténèbres. Bien que la vérité ne soit pas connue, le fer de sancteforge semble définitivement béni par une puissance plus élevée encore, même si elle n'est pas intrinsèquement bonne ou mauvaise. Même les démons ont été connus pour utiliser le sancteforge, souvent par dépit.

Le fer de sancteforge ne se trouve presque jamais dans les profondeurs de la terre. Au lieu de cela, il apparaît dans les amas de fer ordinaire qui se retrouvent à la surface au cours de tremblements de terre ou des éruptions. Parfois, le minerai bouillonne dans les cours d'eau souterrains ou les poches de gaz qui éclatent dans les marécages ou les tourbières. Cette tendance ne fait qu'alimenter les innombrables légendes concernant le Sancteforge. Les dépôts ont été observés sur toute la surface d'Azeroth, mais apparaissent le plus souvent dans le marécage d'Âprefange, Désolace et la gorge des Vents brûlants.

Les articles en fer de sancteforge sont anormalement brillants. Ils resplendissent dans la lumière ordinaire et semblent prendre un éclat naturel lorsqu'il sont exposés à la pleine lumière du soleil. Ils recueillent la lumière ambiante et la projettent dans son éclat naturel, produisant une lueur égale à celle d'une torche à tout moment, sauf dans l'obscurité totale. Même sales ou poussiéreux, ils conservent cette propriété. Travailler le fer de Sancteforge nécessite un environnement exceptionnellement propre, presque comme si la matière s'attendait à être manipulée d'une manière qui sied à son statut divin. Le minerai doit également être précisément purifié, ou le produit qui en résulte subira une cassure à l'endroit des impuretés. La plupart des forgerons n'ont tout simplement pas la patience de travailler avec un matériau aussi capricieux.

ROCHENOIRE :

Le clan Rochenoire a toujours jalousement gardé les secrets de la fonte du fameux minerai noir, une substance d'une densité telle que les flammes ordinaires n'ont aucun effet sur elle. Seules des flammes primordiales permettraient de la faire rentrer en fusion et donc de pouvoir la travailler afin d'obtenir armes et armures. Le minerai de rochenoire est commun dans tout Draenor. La seule forge capable de produire des articles en rochenoire est la fonderie du Clan Rochenoire en Gorgrond."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le grand guide des minerais - Par Geniève Poignebraise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le grand guide de l'Aquarium
» [Livre] Le grand guide de l'aquarium: Eau douce, eau de mer
» Ou trouver le grand guide de l'aquarium? (livre)
» Le Grand Guide Dennerle
» vos livres aquariophile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison Ellesmere :: Au cœur de la cour :: Bibliothèque-
Sauter vers: