Guilde JDR, serveur Kirin-Tor (EU)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Les Dieux Très Anciens]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amber d'Ellesmere
Duchesse
avatar

Messages : 756
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: [Les Dieux Très Anciens]   Lun 9 Fév - 12:34

[ Au cœur de débris, ceux d'un campement ravagé par le feu, un livre a été retrouvé, écrit des mains de feu Aravià des Luveris, il a fini par se retrouver dans la bibliothèque des Ellesmere, peut-être par l'action de celui qui était son fiancé, Octave de Rivesonge, ou peut-être à cause de la providence ou du hasard. Quoiqu'il en soit, si les raisons qui ont poussé la Dame à l'écrire sont aujourd'hui méconnues et que certains passages seront incompréhensibles, il reste des informations intéressantes. ]

Citation :
Introduction


Du fait des récentes découvertes des Luveris, il est impensable que la plupart d'entre vous demeurent dans l'ombre quant au sujet des Dieux Très Anciens. Après la lecture de ce dossier, espérons que vous serez en mesure de discerner le lien existant entre ce que nous affrontons, ou nous nous préparons à affronter, et ces entités.
Ces dites entitées, qui sont, dit-on, au nombre de cinq, sont facilement l’une des plus grandes menaces qu’a connu, et que peut encore connaître Azeroth, au même niveau - si ce n’est plus haut - que la Légion Ardente. Certaines spéculations affirmeraient que Sargeras, s’il devait se trouver face à eux, mendierait pour la mort tant ils sont puissants. Bien que, sans nul doute, le jour où Sargeras se trouvera physiquement sur Azeroth face aux Très Anciens libérés, il ne demeurera plus personne digne d’intellect pour confirmer les rumeurs - et il manquera probablement le papier journal.
S’ils sont un grand danger, ils ne sont pas un danger actuel et immédiat, quoiqu’ils soient toujours présents. Les Dieux Très Anciens ne meurent jamais, ils ne vivent pas : ils sont hors du cycle. S’ils représentent le Chaos sur terre, les Titans en représentent l’Ordre et ont su malgré tout les contenir de manière plus ou moins permanente.


Dernière édition par Amber d'Ellesmere le Ven 22 Jan - 20:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maison-ellesmere.forumactif.org En ligne
Amber d'Ellesmere
Duchesse
avatar

Messages : 756
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: [Les Dieux Très Anciens]   Lun 9 Fév - 12:35

Citation :
Première partie :
Les origines



De leur histoire
D’aussi loin qu’il est possible de s’en souvenir, les Dieux Très Anciens ont toujours été sur Azeroth, ou y sont depuis des éons si lointain, si vieux, que c’en est tout comme. Ils ont été présents sur la planète avant même la venue des Titans, et durant longtemps ils y ont régné par le Chaos.
Ils se sont fait la guerre entre eux maintes fois, se sont combattus et ont plongé Azeroth dans d’immuables et d’interminables tourments, répandant la folie et le tumulte parmi les quelques races présentes, souvent soumises à leur influence. Dit-on, aussi, que N’Zoth, sans but visible ou manifeste, aurait particulièrement combattu contre C’thun et Yogg-Saron dont les forces étaient conjointes.
Aussi régnèrent-ils longtemps, dans des âges inconnus et dont la durée ne sera certainement jamais sue avec certitude. Les données ne permettent pas de savoir avec exactitude quelles races (à quelques exceptions qui seront notées plus bas) existaient déjà à cette époque là telles que nous les connaissons aujourd’hui.

Puis le Panthéon des Titans arriva. D’abord combattus par leurs armées, ils réalisèrent bien vite que les Anciens Dieux étaient incompatibles avec l’Ordre et l’instauration de la vie sur Azeroth. Ils combattirent ensemble les Dieux Antiques qui, eux, étaient divisés. Ils réussirent à tuer le dieu connu sous le nom d’Yshaarj, et sa mort causa tant de tourments à la planète, qu’ils découvrirent que les Très Anciens étaient devenus des parasites trop intimement liés à elle, et que les détruire tout à fait reviendrait à détruire Azeroth toute entière.
Rapidement, ils décidèrent d’emprisonner les quatre Très Anciens restant : C’thun, Yogg-Saron, N’Zoth et l’inconnu, ainsi que le coeur d’Y’shaarj demeuré intact. Ils les placèrent dans des profondeurs bien trop lointaines pour être visitées par quiconque, et firent en sorte qu’ils ne puissent plus régner par le Chaos. Le Panthéon des Titans continua alors son travail, et donna au monde les créations et les races que nous connaissons aujourd’hui.

Bien qu’ils furent efficacement mis au silence et enfermés, l’influence des Dieux Très Anciens est plus forte que tout ce que l’on peut imaginer. Et si l’on ne sait pas trop si cela est conscient ou non, les races créées par les Titans tombèrent malgré tout sous cette influence. Cela a notamment été le cas pour la très connue malédiction de chair, dont les terrestres ont été victimes : les gnomes, les tol’vir, les vrykuls ainsi que les mogu.
Au cours des ères, ils ont fait des apparitions ponctuelles. Leur but le plus actuel, autre que celui d’apporter un chaos perpétuel au monde, est de se libérer de leurs cages avant tout, et c’est ce qu’ils ont tenté de faire au long des siècles. Nous noterons la Guerre des Ancients, la Guerre des Sables Changeants, l’exploration d’Ulduar, ainsi que, bien qu’il fusse mort, l’utilisation du coeur d’Yshaarj par Garrosh Hurlenfer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maison-ellesmere.forumactif.org En ligne
Amber d'Ellesmere
Duchesse
avatar

Messages : 756
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: [Les Dieux Très Anciens]   Lun 9 Fév - 12:36

Citation :
Des Cinq Dieux
Les Dieux Très Anciens ont été compté au nombre de Cinq, du moins présents sur Azeroth. Il n’est pas exclu qu’il en existe d’autres, parasitant d’autres planètes, ils demeurent néanmoins inconnus et incertains.

C’thun est le premier que nous évoquerons. Il a été notamment celui qui créa les Qiraji, une race d’Aqir (voir section concernée) qui le servit sur les royaumes des mortels pendant sa période de gloire. Enfermé par les Titans non loin du site d’Uldum pour être surveillé et étudié, sa localisation plus précise est la capitale des Qiraji : les terres d’Ahn’Qiraj.
Il tenta de se libérer une première fois lors de la Guerre des Sables Changeants, relâchant ses hommes-insectes sur le monde pour tenter de s’échapper. Néanmoins, avec l’intervention draconique et des elfes de la nuit, ceux-ci furent repoussés et enfermés dans les profondeurs du royaume d’Ahn’Qiraj. Et une deuxième fois, des siècles plus tard, lors de la réouverture des portes. Il put, contre toute attente, être défait. Mais n’oublions pas qu’ils ne meurent jamais : seule une partie de son enveloppe physique a pu être détruite.


Yogg-Saron sera le deuxième, car l’un des plus connus. Il fut enfermé dans le titanesque complexe nommé Ulduar, en Norfendre. Nommé le Rêve Lucide, la Bête aux Mille Gueules, le Monstre aux mille Visages ou le Dieu de la Mort, il est l’un des plus redoutables, notamment le responsable de la malédiction de la chair ainsi que de la corruption de Vordassil, un arbre monde détruit à temps par les druides qui se rendirent compte du mal qu’il présentait. Il fut placé sous la surveillance de six gardiens des Titans, qu’il réussit néanmoins à corrompre et à placer sous son influence au fil des ans.
Le sang noir du Dieu Ancien est connu sous le nom de Saronite, matière notable pour avoir été utilisée par le Fléau et pour être les fondations même de la Citadelle de la Couronne de Glace. Au contact de ce sang, cela ne prend que peu de temps avant d’entendre des voix et de devenir violent et fou. Il serait aussi celui auxquels les Sans-visage répondent le plus (voir section appropriée).
Il fut défait lors de la reprise d’Ulduar, à l’aide des gardiens qui furent libérés de son influence et qui réussirent à l’emprisonner de nouveau, et à détruire son enveloppe physique.

Y’shaarj est le troisième Dieu qu’il est possible de connaître, notamment du fait de son implication dans les événements du siège d’Orgrimmar. Il fut tué par les Titans, et demeure véritablement mort, contrairement aux autres. Dans son dernier souffle, il put néanmoins maudire la terre sur laquelle il se trouvait - la Pandarie, répandant le fléau connu aujourd’hui sous le nom de Sha.
Le coeur du Dieu Ancien fut placé dans les profondes du Val de l’Eternel Printemps, mais découvert et déterré par Garrosh qui put s’en servir. Cela lui aurait notamment servit à obtenir le soutient des mantides, créatures insectes Aqir créées par Y’shaarj. Il fut récupéré à la fin du siège d’Orgrimmar et détruit, avec succès, mettant fin à la malédiction de Pandarie. C’est le seul Dieu Très Ancien dont il ne reste plus rien des pouvoirs - quoiqu’on en voit suffisamment les marques.


Le quatrième connu est N’Zoth. Nous ne savons pas grand chose de lui, puisqu’il n’a jamais été rencontré depuis son emprisonnement, qui s’est probablement fait sous les océans ou dans une cité engloutie. Il est connu pour être responsable de la corruption du Rêve d’Émeraude, ainsi que de celle de Neltharion, devenu Aile-de-Mort sous son influence.
De par sa nature océanique, il est aussi possible qu’il soit responsable de la transformation des elfes de la nuit en naga. Dit-on qu’il fut l’une des voix que la Reine Azshara entendit dans sa folie. Sa localisation véritable demeure inconnue. Certains diraient Vash’jir, d’autres voteraient pour les Tréfonds.

Le cinquième demeure, à ce jour, inconnu. L’on ne sait ni son nom, ni ses hauts-faits, ni sa localisation.
Il est possible qu’un Dieu Très Ancien ait existé en Outreterre, il y a fort longtemps. Dit-on qu’un culte d’arakkoa essayait de le faire revenir à la vie, sans succès. Nous n’avons cependant que très peu d’informations sur celui-ci.


Dernière édition par Amber d'Ellesmere le Ven 22 Jan - 20:23, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maison-ellesmere.forumactif.org En ligne
Amber d'Ellesmere
Duchesse
avatar

Messages : 756
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: [Les Dieux Très Anciens]   Lun 9 Fév - 12:37

Citation :
Deuxième partie :
Forces et pouvoirs


De leurs créations
Les Dieux Très Anciens ne demeurèrent pas seuls et mirent leur pouvoir au service de la création du Chaos. Les créatures les plus connues à ce jour sont les races des Aqir, des créatures mêlant forme humanoïde et insecte, dont l’obsession est de détruire toute race non-insectoïde sur Azeroth. Ils pullulent à plusieurs endroits du globe, mais nous pouvons néanmoins les séparer en trois races distinctes : les Qiraji, les Nérubiens et les Mantides, détruisant l’empire d’Az’Aqir (les trolls en seraient probablement responsables, d’après les archives de Brann Bronzebeard).
Les Nérubiens ont pris la forme d'arachides et se sont déplacées dans le Norfendre, bâtissant des civilisations entières sous terre. Lorsque le Fléau arriva sur le continent, il s’y déroula une guerre qui fut gagnée par les Non-morts, malgré la manifeste immunité des Nérubiens à la peste et au contrôle mental. Les détails sont inconnus, mais le Roi-Liche réussit à gagner l’influence nécessaire sur les araignées.
Les plus récentes rumeurs affirment que les oeufs furent gardés secrètement et précieusement, permettant maintenant que le Fléau est défait à la race de prospérer à nouveau dans les sous-terrains du Norfendre.
Les Qiraji, eux, se sont déplacés dans le Sud de Silithus, dans le lieu connu aujourd’hui comme le royaume d’Ahn’Qiraj, devenant ainsi le lieu de pouvoir de C’thun. Fidèles serviteurs de celui-ci, ils prônent l’anéantissement de toutes les races qui ne soient pas insectes et haïssent les Titans. Ils sont donc principalement hostiles à la plupart des races arpentant Azeroth. Ils sont connus pour être particulièrement en grand nombre et ce fut leur avantage principal lors de la Guerre des Sables Changeants, avant l’intervention draconique. Ils furent enfermés pendant des milliers d’années suite à cela, bien que certains trouvaient le moyen de passer - d’où la raison de la réouverture des portes.
S’ils sont toujours présents dans le monde, aux alentours de Silithus, ils demeurent silencieux depuis le Cataclysme.


Les mantides sont les insectoïdes les plus récemment connus du fait de la découverte de la Pandarie. Descendus au Sud lors de la séparation des races, ils s’installèrent là où les restes d’Y’shaarj demeuraient et hantaient la terre. Ils ont juré que s’il devait revenir un jour, ils suivraient son armée et non pas les autres races mortelles. Et c’est ce qu’ils firent : ils combattirent et perdirent aux côtés de Garrosh. Ils ont notamment forcé les yaugnols à partir de leur terre pour s’y installer et ont attaqué sans relâche les pandarens, ainsi que les mogu pendant un temps - lorsqu’ils étaient encore les créations des Titans.
Ils sont plutôt intelligents, ingénieux, et leur culture développée, néanmoins leur Reine et leurs Parangons furent tués et leurs arbres produisant de l’ambre sont morts à cause de l’influence des Sha. Aussi leur avenir est plutôt incertain.


Les sans-visages sont probablement les créatures les plus mystérieuses et les plus anciennes des Dieux Très Anciens. Aux services de leurs différents Dieux respectifs, ils se sont souvent combattus, à l’instar de leurs Maîtres. Leur nombre est, dit-on, infini et leurs pouvoirs sont époustouflants. La plupart ont été emprisonnés par les Titans avec les Dieux Antiques.
Ils se distinguent en plusieurs genres ou sous-races : les sans-visages dit “standards”, avec des formes vaguement humanoïdes ou difformes, qui n’ont, comme leur nom l’indique, pas de visage distinctif, ou quoique ce soit qui puisse leur reconnaître une race particulière. L’un de leur bras est généralement bien plus gros que l’autre, presque grotesque et parfois garni de pinces, tandis que l’autre est plus tentaculaire.
Il existe des sans-visages aquatiques, dont les yeux sont bien plus gros et bien plus globuleux, on note des différences de teintes, et vaguement de forme, quoique celle-ci suive assez le schéma énoncé au-dessus.
Il y a, ensuite, les lanceurs de sorts sans-visages, qui portent généralement des masques et ont des bras tentaculaires plus fins, plus petits, que les autres races.
Et au-dessus de tous ceux là se trouvent les généraux sans-visages, bien plus gros et massif, protégé par des carapaces, des plus grosses pinces ainsi que des antennes plus visibles. Il demeure quelques autres différences, mais ils sont assez facilement repérables pour n’avoir besoin de les énoncer toutes.
Ils ont régulièrement trouvé des moyens de s’échapper de leur emprisonnement pour servir leur Maître et, parfois, le Marteau du Crépuscule (voir section appropriée). Le Fléau, en cherchant à dompter les nérubiens, a notamment creusé si profondément dans la terre qu’ils ont réveillé et libéré certains sans-visages. Depuis le Cataclysme, l’on en voit partout sur Azeroth : à Vash’jir, Sombrivage, Orneval, aux Hautes-Terres du Crépuscule… Autant en Kalimdor qu’aux Royaumes de l’Est.
On leur connaî, jusque là, des pouvoirs semblables à leur maître, manipulant les esprits et les mêmes forces. Leur apparence répugnante et contre nature incite néanmoins naturellement à la peur et forment des armes redoutables. Ils sont cependant très nombreux et maints témoignages affirment que lorsque l’un tombe, deux s’en relèvent.

Comparables aux Sans-visages, il existe des aberrations aquatiques nommées les Sans-pitiés, plutôt similaires. Leur apparence est tout aussi tentaculaire mais ressemble bien plus à une pieuvre ou à une créature telle qu’Ozumat. Ils sont munis d’un seul oeil et leur cerveau est bien visible.
Ils s’attachent à leurs victimes pour les contrôler mentalement, et ce même si l’hôte choisi est mort. Leur allégeance présumée va à N’Zoth, du fait de leur nature océanique, ce fait n’est cependant pas vérifié. Ils ne sont trouvables qu’à Vash’jir.




Dernière édition par Amber d'Ellesmere le Ven 22 Jan - 21:25, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maison-ellesmere.forumactif.org En ligne
Amber d'Ellesmere
Duchesse
avatar

Messages : 756
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: [Les Dieux Très Anciens]   Lun 9 Fév - 12:38

Citation :
De leurs alliés
Si l’on ne sait avec exactitude l’origine des Dieux Anciens, il est certain que l’une des premières choses faite fut de réduire en esclavage les Forces élémentaires, lorsqu’elles étaient encore libres d’arpenter Azeroth. Lorsque les Titans arrivèrent, ils rencontrèrent ces élémentaires et décidèrent de les enfermer chacun dans des plans différents, créant ainsi Les Tréfonds, la Gueule Abyssal, les Terres du Feu et le Mur Céleste.
Si tous les Seigneurs élémentaires étaient les serviteurs des Dieux Antiques sans exception avant cette séparation, ce ne fut plus tout à fait le cas par la suite. Ragnaros et Al’Akir, eux, demeurèrent de fidèles partisans d’Aile-de-Mort. Ragnaros s’allia au Marteau du Crépuscule pour attaquer Nordrassil - attaque qui se verre, heureusement, repoussée - et tenter de percer hors de son royaume pour envahir notre plan. Al’Akir, lui, chercha à récupérer les commandes du complexe d’Uldum, il fit appel au Conclave des Vents, et il put corrompre certains Tol’vir désireux de retrouver leur forme originelle - sans la malédiction de chair, mais fut à son tour défait au trône des Quatre Vents.


Neptulon, lui, une fois reculé dans son plan aquatique, décida de se séparer des Dieux Très Anciens et résista à l’assaut des nagas (probablement sous l’ordre de N’Zoth quoique ce fait ne soit pas vérifié), de Lady Nazjar et d’Ozumat conjoints. Therazane, elle, n’apprécia pas particulièrement les plans qu’avaient ses anciens Maîtres pour sa prison. Lorsque les Tréfonds furent endommagés par l’échappée Aile-de-Mort et l’arrivée du Marteau du Crépuscule, elle accepta de s’allier aux races mortelles afin de réparer les dégâts, rompant ainsi tout à fait les liens aux Très Anciens, à l’instar de Neptulon.

Plus que des alliés, il y a ensuite le très célèbre culte du Marteau du Crépuscule. L’organisation vient, à l’origine, de Cho’gall, le premier ogre mage qui devint le chef d’un clan orc dont le nom fut changé en Marteau du Crépuscule après que son ancien chef fut tué pour avoir désobéi au Conseil des Ombres. Avant même le pacte avec Mannorth, le clan devint nihiliste et prôna la destruction de toute création sur la planète. Durant la Seconde Guerre, néanmoins, leur alliance avec la Horde ne fut pas aussi forte que l’accomplissement de leur mission, bien qu’ils suivirent certains clans orcs quelques temps encore. En passant les détails, il fut envoyé à Grim Batol, puis fait passé pour mort à cause d’une traîtrise, mais il réussit à se sortir de ce bazar.
Aujourd’hui, le culte du Crépuscule dit “moderne” n’a plus grand chose à voir avec l’ancien clan, si ce n’est qu’il a gardé sa nature destructive. Les Dieux Anciens ont réussi à faire des membres de ce clan leurs pions, et lui permit un recrutement massif en lavant les esprits de ses fidèles, en les rendant fous et dociles par leur simple influence. La plupart des cultistes se rassemblent dans les lieux qu’ils croient être les prisons de leur Maître, ou la où ils peuvent servir les seigneurs élémentaires tels que Ragnaros.


Ils sont loin d’être sans pouvoir et ont été maintes fois une menace sérieuse pour Azeroth : ne désirant, à l’instar de leur Maître, que le chaos et la destruction, ils possèdent des artefacts et pouvoirs puissants (notamment les forces du Vol du crépuscule, les divers ascendants élémentaires, l’aide des Sans-visages, les druides de la Flamme…). Il leur est accordé le pouvoir de manipuler des forces que seuls les servants des Dieux Antiques peuvent obtenir, notamment magiquement parlant.
Ils sont presque répandus partout sur Azeroth et leur endoctrinement est complet : s’il est possible de défaire une influence légère sur les membres les moins convaincus, la plupart demeurent irrécupérables et fous. Prêts à mourir pour les idéaux et les figures qu’ils vénèrent, cela en fait des adversaires redoutables lorsqu’en grande nombre, ils furent souvent infiltrés dans diverses cités (comme l’affreux Samuelson qui s’est révélé être un monstre tentaculaire) et leur influence est plus grande sans doute qu’on ne le pense. Les structures militaires sont incertaines et peu connues, mais les plus bas rangs sont occupés par les classes non magiques, les postes d’officiers et autres supérieurs sont réservées aux sorciers.
Si aujourd’hui ils ne sont plus que des groupuscules éparpillés, sans maître ni conseil véritable pour les diriger, ils n’ont pas abandonné leurs idéaux et buts pour autant, toujours à la recherche de moyens pour libérer ou aider les Très Anciens.


Dernière édition par Amber d'Ellesmere le Ven 22 Jan - 21:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maison-ellesmere.forumactif.org En ligne
Amber d'Ellesmere
Duchesse
avatar

Messages : 756
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: [Les Dieux Très Anciens]   Lun 9 Fév - 12:39

Citation :
De leurs hauts-faits
Comme mentionné plus haut, les Dieux Très Anciens sont responsables de grandes catastrophes qui ont secoué Azeroth au long des ères. La première et la plus connue, est la corruption de Neltharion, Aspect et gardien de la Terre, autrefois créé par les Titans pour veiller sur les races mortelles avec ses comparses. Mais aussi puissants qu’ils étaient, ils firent cette fatale erreur : ils lui donnèrent le pouvoir et le devoir de veiller sur des profondeurs lointaines, les mêmes profondeurs où furent enfermés et emprisonnés les Dieux Antiques.
L’on ne sait exactement combien de temps cela prit mais l’Aspect se trouva rapidement intrigué par les murmures qu’il entendait à travers ces fameuses profondeurs. Il est dit aujourd’hui que N’Zoth serait le principal responsable de ces murmures. Devenu fou mais aussi partisan, si ce n’est des Dieux Anciens en eux-même, de leurs idéaux et de leur volonté de destruction, il dévoila sa trahison lors de la Guerre des Ancients, telle que l’Histoire connaît les faits. Responsable de la création du Vol chromatique et crépusculaire, ses travaux furent repris par son Vol et sa consort, Sinestra, après son enfermement. Il a ensuite goûté au destin que l’on lui connaît aujourd’hui.

L’autre grand haut-fait de N’Zoth est la corruption du Rêve d’Emeraude. Bien que l’origine du Rêve soit incertaine, il n’est certainement pas parfait. Le Dieu Ancien a insufflé en lui la pointe du Cauchemar, faisant en sorte que le Rêve soit distordu par les cauchemars de ceux qui y étaient endormis. Le Cauchemar est aujourd’hui connu comme une zone tout à fait corrompue qui se déplace lentement à travers le Rêve, il fut combattu par le Vol draconique vert et des druides, mais beaucoup ne s’y sont pas aventurés de peur d’être corrompus à leur tour.
L’on ne sait, à long terme, toutes les répercussions de la corruption du Rêve sur Azeroth, mis à part l’endoctrinement des rêveurs qui deviennent fous à leur tour, comme tous ceux qui ont à faire avec les Très Anciens. Nombreux dragons verts sont tombés sous le joug de cette influence et sont devenus des dragons du Cauchemar (tel qu’Eranikus, Ysondre ou Taerar, ce dernier est d’ailleurs connu pour la corruption de Féralas, encore à ce jour).
Plus récemment, avec le Cataclysme, des manifestations physiques du Cauchemar sont apparues sur Azeroth : dans les Tarides, avec l’étrange végétation qui a parue sur ces étendues connues pratiquement désertiques, garnies de tentacules et d’autres formes de vie agressives. En somme, les Très Anciens sont capables d’atteindre bien des plans, aussi lointains qu’ils soient.

Comme vous avez pu vous en rendre compte à travers la lecture de ce dossier, la principale force des Dieux Très Anciens réside dans leurs pouvoirs sur l’esprit des races mortelles. Capables de rendre fou ou docile, ils ne sont pas à prendre à la légère. La magie qu’ils utilisent et leur essence même est ce qui est de plus comparable et similaire, aujourd’hui, à la magie de l’Ombre divine. Celle-ci ne se séparant pas de la Lumière, il est probable - n’oublions pas que la Lumière est une énergie avant tout - qu’elle fut, elle, présente avant la venue des Titans mais que seuls ceux-ci trouvèrent le moyen, dans leurs bonnes intentions et dans l’Ordre, d’en faire usage, dispensant par la suite le savoir à leurs créations. Mais ce ne sont là que des spéculations de mon propre fait et ce n’est pas le sujet.
Quoiqu’il en soit, il en faut très peu aux Dieux Anciens pour faire de grands ravages et nombreux sont ceux qui sont passionnés par le sujet. La plupart tombent sous le joug du Marteau du Crépuscule, mais d’autres préfèrent leurs expériences personnelles (comme moi, si vous préférez).
Cette dernière section est une sorte d’avertissement : les Dieux Très Anciens sont des entités puissantes dont la poigne et les actions ne sont pas qu’une goutte dans un océan. La plupart de leurs actions ont des conséquences qui résonnent toujours dans les entrailles d’Azeroth et leurs buts sont incompatibles avec la Vie même. Voilà pourquoi il est dangereux de les étudier, ou pire, de chercher à découvrir leur secret de fabrication et de création (tel que le secret de transformation des Sans-visages). Sans compter l’aspect souvent disgracieux des Dieux mêmes et de leurs créatures, n’oubliez jamais qu’ils sont présents depuis des temps innommables et qu’ils ne meurent jamais.
Ils domptent et dominent les esprits inférieurs et aucun mortel ne saurait résister, sans une aide Titanesque ou un effet de surprise convaincant, à la folie qui va de pair avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://maison-ellesmere.forumactif.org En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Les Dieux Très Anciens]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Les Dieux Très Anciens]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bearded non LOF mais très typé a donner Dept 59
» ELKO x husky je suis très doux comme un nounours REF 13 ADOPTE
» IGNOBLE video très choquante
» Beaucoup de questions, tout n'est pas très clair ...
» Belgique : SOS !!! très vieux Drahthaar TROUVÉ...ref. Beaussart

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison Ellesmere :: Au cœur de la cour :: Bibliothèque-
Sauter vers: