Guilde JDR, serveur Kirin-Tor (EU)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lettre qui sent bon le rhum.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kyög

avatar

Messages : 378
Date d'inscription : 21/09/2015
Age : 33

MessageSujet: Lettre qui sent bon le rhum.   Lun 18 Avr - 13:29

Citation :



Mon cher bon petit monsieur Waldo,


Je me sens, ma foi, un petit peu salé de ne pas pouvoir être un membre imminent de votre maison. Je pensais que mes compétences étaient pourtant reconnues et mon amitié avec cette petite frimousse de madame Kelbourg et de ce grand grincheux de monsieur Kelbourg suffisamment solide pour me permettre de rentrer.

Voyez-vous, je me suis promené longuement sur le port aujourd'hui - ce qui n'a rien d'inhabituel pour moi, vous en conviendrez - et j'ai eu plusieurs idées. Premièrement, celle de voler les voiles du capitaine Flint, pour lui faire une petite blague. Mais il est difficile de transporter une centaine de kilos seul, surtout quand ce poids fait en plus des mètres et des mètres de longueur. Deuxièmement, j'ai trouvé ce petit cotre, sacrément amoché, qui doit dater de la première ou de la seconde guerre. Le bois est un peu pourri et il prendra l'eau, c'est certain. Je pense l'acheter et mener sur ce dernier quelques réparations.

C'est un projet de grande envergure pour quelqu'un comme moi, aussi je cherche des moyens d'être financé et armé pour reprendre la mer, ma première épouse. Mais au diable tout ce tatafouin, ça ne vous intéresse guère, n'est-ce pas ? Quoi que vous apprécierez peut-être pêcher sur mon navire avec vos petits-enfants. Avez-vous des petits-enfants, monsieur Waldo ? Un homme de votre stature doit bien avoir un ou deux gosses planqués dans tout Azeroth, n'est-ce pas ?
La vie est ennuyeuse, à terre. Et je ne vous parle pas de mon épouse - et ce n'est pas une formule poétique - qui me court après pour avoir un enfant. Ou me demander de l'argent. Ou pour me rappeler mes devoirs conjugaux. Je devrais être heureux de tout cela, mais pour être honnête, je n'y trouve aucun plaisir. Dans un monde ravagé comme le nôtre, ce serait se priver que de s'ôter ce petit goût salé qui fait que la vie est désagréable.
Aussi, même si je sais faire, je comprends que vous ne souhaitez pas de quelqu'un de talentueux comme moi au sein de votre association. Je pourrais faire du tort à monsieur Kelbourg ou à ce cher capitaine Flint, et je n'aime pas faire de l'ombre aux personnes qui n'ont pas ma chance. En parlant de ce cher monsieur Kelbourg, savez-vous quel boisson il y a dans sa flasque ? Pensez-vous que si je lui achète une bonne bouteille, j'aurais le droit à une réduction "prix d'ami" sur ses canons ? Pensez-vous que je devrais en parler avec lui ?

Tant de questions, mon cher bon petit monsieur Waldo, j'espère que vous aurez le temps de me donner votre point de vue sur la question, car il m'importe.


Votre ami,
Daniel.


P.S: Je ne vous ai pas demandé si vous étiez un homme à femme. Ni le nom de vos enfants et petits enfants, n'hésitez pas à me les communiquer, je pourrais éventuellement leur parvenir des pâtisseries tirassiennes, comme un baba au rhum. Êtes-vous déjà allé à Kul'Tiras ? Ce goût de saumure au fond de la bière est unique. Vous devriez essayer. Boralus est vraiment une ville splendide, couverte d'huile de poisson et assaillie par les krakens.
Tant de bons souvenirs d'enfance y restent. Parlez-moi de vous, où avez-vous passé votre enfance ? Etait-ce une enfance heureuse et édulcorée ? Je me languis de votre réponse.

P.S 2 : N'hésitez pas à me dire si votre association de je-ne-sais-quoi réalise une fête ou un événement particulier prochainement, ce serait un plaisir que d'y participer. Je sens que l'on m'apprécie. Surtout madame Rose En Marque. Elle a un regard plutôt salace, comme une sirène, ça me plaît. Peut-être devrais-je lui demander de poser éventuellement pour devenir ma figure de proue, qu'en pensez-vous ?
N'est-ce pas trop cliché ? La sirène en figure de proue ? J'avais pensé à une pieuvre ou mieux, un martin-pêcheur. Oui, un petit oiseau qui apprécie les courts d'eau douce, aux couleurs vives. Quel bon choix pour un cotre dont le beaupré est long comme un bec.  

P.S 3 : Pour le nom, avez-vous une idée ? J'ai cru comprendre que le brick de ce bon vieux capitaine Flint était nommé "Le Goéland Sodomite" par ses marins. Je ne comprends pas qu'ils n'aient pas fait de mutinerie pour le moment. J'ignorais qu'être sodomite était populaire au sein de Hurlevent mais je ne suis pas tout à fait étonné, pour dire vrai.
Je devrais peut être repartir sur le contexte du martin-pêcheur. Le "Kingfisher" serait excellent, n'est-il pas ? Cette impression de puissance liée au monde marin. Un nom étudié, pour sûr.

P.S 4 : Pour la cérémonie de lancement, pensez-vous que madame Kelbourg serait honorée de casser une bouteille sur la poupe avec son grincheux d'époux ? S'il est certain qu'une femme porte malheur à bord, c'est une bénédiction que de voir son navire apprécié par une Dame, aye.
Autre chose sera-t-il nécessaire, d'après vous ? Je pense à une bannière ou un emblème ? Bien que je ne fasse pas parti de votre association, je suppose qu'il est important d'être reconnu par une petite image ou un symbole. Les grands pirates sont connus pour leurs goûts sur la chose.

P.S 5 : Je suis tombé sur un brick, dans le port. La Perle du Cap. Par les tentacules de Neptulon, admettez que le nom est aussi laid que la coquille de noix sur laquelle ils ont planté des mâts et des voiles. Les gens n'ont-ils aucune dignité ?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Barnabas Waldo

avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 09/04/2016

MessageSujet: Re: Lettre qui sent bon le rhum.   Ven 22 Avr - 23:37

Barnabas aura attendu un peu avant de donner réponse à la lettre du marin. Il profitera d'une pause entre quelques heures de travail pour rédiger à son tour un courrier, légèrement amusé.

Citation :

Barnabas Waldo,
Intendance de la Maison Ellesmere,
Hurlevent

À l'attention de monsieur Daniel Coleman
Port de Hurlevent

Monsieur Coleman,

C'est une bien jolie lettre que vous avez là rédigé. Une lettre pleine de vivacité et de fougue mais surtout pleine de questions auxquelles je ne suis pas certain de pouvoir apporter des réponses toutes constructives.
Vous me voyez tout d'abord navré du refus que vous avez essuyé, cependant comme vous l'avez vous même dit, vous faites sans doute un meilleur ami du couple ducal qu'un employé à leur solde.
Sachez moi très heureux de savoir que vous n'avez pas entrepris de subtiliser les voiles d'un des navires de la duchesse. Surtout en sachant que vous auriez pu vous blesser ou pire, subir des répercutions gargantuesques pour ce crime ci.
Je le suis davantage en apprenant votre acquisition : mes félicitations les plus sincères, vous changerez sans aucun doute votre petit cotre en quelque chose de somptueux.
Je suis touché de vos invitations multiples pour prendre la mer mais je crains devoir les décliner, je n'ai jamais eu le pied marin.
Quant à vos devoirs conjugaux, estimez-vous en heureux : la vie vous a offert une femme sans doute très aimante et attachée, vous feriez je le gage un splendide mari et un bien meilleur père.
Pour la flasque du duc consort, je crois qu'il s'agit de Scotch sec Gilnéen. Un délice gustatif sans nom. Par rapport aux canons, je préfère vous laisser en parler avec lui, grands amis que vous êtes.

Vous me régalez par vos questions mais certaines d'entres elles devront rester sans réponses, je n'aime pas parler de moi. Mais si ça peut vous faire plaisir de savoir cela, mon enfance fut des plus heureuses.

Pour les soirées mondaines que vous évoquez, je vous laisse le luxe de rédiger un courrier plus officiel à l'intendance ou même directement au couple ducal afin d'obtenir une invitation. De même pour votre figure de proue, la baronne von Rosenmark sera sans doute très flattée d'apprendre votre intention. En ma personne, je ne suis pas qualifié pour vous donner une réponse sur des sujets aussi importants.

Idem pour le nom de votre cotre, la couleur de ses voiles, ses cérémonies et j'en passe, je ne voudrais pas vous induire en erreur avec de mauvaises propositions.
Je vous souhaite cependant tout le courage au monde pour mener vos projets à jour. Réalisez vos rêves, c'est le plus important !

En espérant vous avoir répondu de façon suffisante. J'ai le sentiment que votre lettre ne sera pas la dernière.

Mes sincères et distinguées salutations.

Barnabas Waldo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lettre qui sent bon le rhum.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rhum et eau
» Cuba : Le cigare, le rhum et viva la vida
» Bonjour, ici Rhum-Salsa!
» [Jeux - fil rouge] Change une lettre du mot précédent.
» RHUM ET EAU LOCMIQUELIC

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Maison Ellesmere :: Aux pieds du Domaine :: Diplomatie-
Sauter vers: